Commissaires de l’or du Yukon (1918 - 1932)

Après la Première Guerre mondiale et compte tenu du déclin de Dawson, les postes de commissaire et d’administrateur du Yukon sont abolis, et les tâches et responsabilités du directeur général sont assignées au commissaire de l’or du Yukon.



George Ian MacLean

19e commissaire de l’or, du 10 septembre 1928 au 30 juin 1932 (nommée à l’âge de 53 ans)

George Ian MacLean naît le 16 septembre 1874 à Hamilton, en Ontario. Fonctionnaire chevronné et ancien membre de l’administration de Dawson, il mène au nom du gouvernement territorial les négociations avec le ministre du Travail fédéral de l’époque, qui aboutiront en 1928 à la signature d’un accord sur les pensions de vieillesse versées aux Yukonnais. Durant son mandat, toutes les mines d’envergure dans la région de Mayo ferment, ce qui précipite le Yukon dans une période d’austérité. Il meurt le 16 décembre 1938 à Toronto, en Ontario.



George Allen Jeckell

18e commissaire de l’or (par intérim), du 14 novembre 1927 au 10 septembre 1928 (nommé à l’âge de 47 ans)

George Allan Jeckell naît le 25 juillet 1880 à Exeter, en Ontario. Il commence à enseigner à Dawson en 1902, puis à compter de 1919, occupe progressivement divers postes administratifs. Durant la dépression, il se voit confier la gestion du maigre budget du territoire et interdit au Conseil de passer des lois qui limiteraient la responsabilité financière des Yukonnais alors que le pays se prépare à la Deuxième Guerre mondiale. À titre de contrôleur, il administre avec sa modeste équipe l’ensemble des programmes territoriaux depuis Dawson, où les trois membres du Conseil se réunissent quelques jours par année pour adopter un budget et prendre des décrets. Il accorde des droits de chasse spéciaux aux soldats américains qui travaillent à la construction de la route de l’Alaska en 1942. En avril 1946, il participe à un dîner rassemblant quelque 200 personnes pour souligner le transfert au gouvernement canadien de la section de la route de l’Alaska qui traverse le Canada et des installations connexes. Plusieurs grands chantiers de construction se déroulent pendant ses mandats, notamment ceux de la route Canol, d’une raffinerie à Whitehorse, d’un gazoduc jusqu’à Skagway et de la route de l’Alaska. À sa retraite, il est reçu membre de l’Ordre de l’Empire britannique en reconnaissance de ses longues années de service au Yukon. Il meurt le 30 mai 1950 à Seattle, dans l’État de Washington.

Un décret est adopté le 30 juin 1932, transférant les pouvoirs du commissaire de l’or au contrôleur. L’aggravation de la conjoncture économique mène à l’abolition officielle du poste du commissaire le 20 février 1934.

À l’issue d’un remaniement en profondeur effectué au gouvernement fédéral, le titre anglais du principal administrateur du Yukon (comptroller) est modifié par décret le 3 décembre 1936 pour devenir « controller » (en français, ces deux titres se rendent par « contrôleur »).



Percy Bearisto Reid

17e commissaire de l’or (par intérim), du 17 novembre 1924 au 31 mars 1925 (nommé à l’âge de 50 ans)

Commissaire de l’or, du 1er avril 1925 au 14 novembre 1927

Percy Bearisto Reid naît le 21 août 1874 à Summerside, à l’Île-du-Prince-Édouard. Il occupe le poste de registraire minier à Carcross. Ses fonctions comprennent l’administration des claims miniers et des concessions de coupe de bois, la délivrance de contrats pour la réfection des routes et l’entretien de base des quelques bâtiments du gouvernement encore en usage. Homme très apprécié, il meurt subitement en cours de mandat le 14 novembre 1927 des suites d’une opération qu’il subit à Toronto, en Ontario, laissant la population sous le choc.



George Patton MacKenzie

16e commissaire de l’or, du 25 janvier 1913 au 31 mars 1918

Commissaire de l’or cumulant les fonctions de commissaire, du 1er avril 1918 au 26 novembre 1924 (nommé à l’âge de 45 ans)

George Patton MacKenzie naît le 17 octobre 1873 à Malagash, en Nouvelle-Écosse. En 1912, il fonde et dirige la première école secondaire du Yukon. Il est nommé commissaire de l’or en 1913 et, le 1er avril 1918, les fonctions de commissaire lui sont attribuées. Les membres du Conseil suggèrent qu’on augmente sa rémunération et qu’il emménage dans la résidence du commissaire, mais il refuse, évoquant la nécessité de réduire les dépenses. En 1919, la composition du Conseil du Yukon est ramenée à seulement trois membres et les responsabilités concernant la gestion municipale de Dawson sont transférées au commissaire de l’or. Au cours de la même année, il est en mesure d’augmenter les subventions afin de venir en aide au nouveau secteur argentifère. Toujours en 1919, des modifications sont apportées à la Loi sur le Yukon afin de donner aux femmes le droit de voter et de se porter candidates aux élections du Conseil. Le 1er septembre de la même année, le Conseil du Yukon prend une ordonnance autorisant le commissaire de l’or à gérer les stocks d’alcool, ce qui mène à l’ouverture de deux magasins des alcools, l’un à Dawson et l’autre à Whitehorse. En 1921, le commissaire MacKenzie sanctionne l’ordonnance fixant la journée de travail à huit heures. En 1924, il planifie et organise la tournée des champs aurifères et des mines d’argent par Julian Hedwort George Bing, 12e gouverneur général du Canada et 1er vicomte Byng de Vimy. La même année, il inaugure le cénotaphe de Dawson. Nommé directeur de la division des Territoires du Nord-Ouest et du Yukon au ministère de l’Intérieur en 1925, il entreprend une série d’expéditions en bateau dans l’Arctique (au total il y en aura six) dont les visées étaient d’établir et de réapprovisionner des postes de police, de mener des recherches scientifiques et d’affirmer la souveraineté du Canada. Il meurt le 10 juin 1954 à Ottawa, en Ontario.

Nous voulons connaître votre opinion