Commissaires du Yukon (1948-2018)

Après la Deuxième Guerre mondiale, la production minière connaît une hausse au Yukon et, grâce à la nouvelle liaison entre le Yukon et le sud par la route de l’Alaska, on constate un accroissement marqué du développement de l’infrastructure et de l’investissement dans l’économie du Yukon. Cette situation se traduit par une augmentation des tâches, des responsabilités et de la charge de travail du directeur général; aussi, le titre de commissaire est-il rétabli pour ce poste afin de refléter ces changements.



Douglas Phillips

36e commissaire, du 17 décembre 2010 au 31 janvier 2018 (nommé à l’âge de 64 ans)

Douglas Phillips naît le 4 décembre 1946 à Toronto, en Ontario. Durant son mandat, il se consacre à promouvoir le développement communautaire, la culture et les arts et à mettre en valeur le talent des jeunes. Il crée ainsi le programme « Pleins feux sur les jeunes artistes » et invite des jeunes à se produire lors d’activités organisées par le commissaire. Il est adopté dans le clan Deisheetaan de la Première nation de Carcross/Tagish par Mme Ida Calmegane, une Aînée très respectée. On lui doit la désignation de la maison Taylor en tant que maison du gouvernement du Yukon et emplacement permanent du Bureau du commissaire.



Geraldine Van Bibber

35e commissaire, du 1er décembre 2005 au 16 décembre 2010 (nommée à l’âge de 54 ans)

Geraldine VanBibber naît le 3 juillet 1951 à Dawson, au Yukon. Elle joue un rôle de premier plan dans la production du livre At the Heart of Gold, qui dépeint le rôle des commissaires au Yukon. Ses efforts en tant que commissaire portent principalement sur l’action communautaire, les jeunes et l’histoire. Au cours de son mandat, la Réception de la commissaire est ramenée à l’édifice administratif principal et un Thé de la commissaire a lieu le 9 janvier à Dawson. En 2006, elle est la première commissaire à dissoudre l’Assemblée législative du Yukon et à déclencher des élections. La même année, elle est la première vice-prieure du Yukon admise dans l’Ordre très vénérable de l’Hôpital de Saint-Jean de Jérusalem, et l’année suivante, elle devient la première femme du Yukon à obtenir le grade de Dame de l’Ordre de Saint-Jean. En 2007, elle voit à ce que les armoiries du Yukon soient officiellement enregistrées.



Jack Cable

34e commissaire, du 1er octobre 2000 au 30 novembre 2005 (nommé à l’âge de 66 ans)

Jack Cable naît le 17 août 1934 à Hamilton, en Ontario. Il est député à l’Assemblée législative du Yukon dans les années 1990. À titre de commissaire, il est reconnu pour le soin avec lequel il épluchait les documents et les décrets. De concert avec la Légion, il organise les premières tournées des champs de bataille par des élèves du secondaire. Les potlatchs du commissaire se poursuivent durant son mandat, et la réception du Nouvel An du commissaire, tenue anciennement dans l’édifice administratif principal du gouvernement territorial, a lieu à l’édifice Elijah-Smith.



Judy Gingel

33e commissaire, du 12 juin 1995 au 30 septembre 2000 (nommée à l’âge de 48 ans)

Judy Gingell naît le 26 novembre 1946 sur la concession de piégeage de son grand-père, au kilomètre 1100 (mile 710) de la route de l’Alaska, tout près de Rancheria, au Yukon. Étant la première personne autochtone à occuper le poste de commissaire, une de ses priorités est d’accentuer la place des Premières nations et de la culture autochtone au sein de la société yukonnaise. En 1996, elle organise le premier potlatch de la commissaire, qui se déroule pendant trois jours au parc Rotary Peace, et invite les danseurs Han à se produire au Thé de la commissaire. En 1998, elle est l’hôte de la première conférence vice-royale à se tenir dans le Nord. Elle commande des vêtements d’apparat de confection autochtone qu’elle portera lors d’occasions spéciales. Son mandat coïncide en outre avec plusieurs anniversaires importants pour le Yukon, notamment le centenaire de la découverte d’or au Yukon en 1996 et le centenaire de la Ruée vers l’or du Klondike en 1998.



John Kenneth McKinnon

32e commissaire, du 27 mars 1986 au 11 juin 1995 (nommé à l’âge de 49 ans)

John (Ken) Kenneth McKinnon naît le 20 avril 1936 à Saint-Boniface, au Manitoba. Il se donne comme mission d’établir un mandat fixe pour la charge de commissaire. Il est le dernier à habiter la résidence du commissaire à Riverdale, laquelle est vendue peu de temps après son départ. Il est nommé par le ministre Crombie et la cérémonie a lieu au Travelodge, à Whitehorse. M. McKinnon réussit à faire reconnaître les commissaires du Yukon au même titre que les lieutenants-gouverneurs. Il préside le comité des fêtes du centenaire. Son mandat coïncide en outre avec plusieurs anniversaires importants pour le Yukon, notamment le 50e anniversaire de la route de l’Alaska en 1992 et le centenaire de la présence de la GRC au Yukon. Il meurt le 13 mars 2019 à Whitehorse, au Yukon.



Douglas Leslie Dewey Bell

31e administrateur, du 9 octobre 1979 au 19 décembre 1980 (nommé à l’âge de 53 ans)
Commissaire, du 19 décembre 1980 au 27 mars 1986

Douglas Leslie Dewey Bell naît le 15 juin 1926 à Moose Jaw, en Saskatchewan. En 1980, il prend l’initiative de remettre les prix du commissaire durant la réception du Nouvel An et invite le Midnight Sun Pipe Band à jouer à cette occasion. Voulant faire de cette réception une activité familiale, il y interdit la vente d’alcool et fait préparer un gâteau pour les invités. C’est pendant son mandat que la médaille remise aux lauréats des prix du commissaire est forgée. Elle est remise aux lauréats, assortie d’un ruban aux couleurs du drapeau du Yukon et d’un certificat. En 1983, il exerce des pressions pour que les commissaires du Yukon soient reconnus comme membres de l’assemblée vice-royale au même titre que les lieutenants-gouverneurs et le gouverneur général. En 1984, il présente une requête pour recevoir la famille royale. Le prince Charles et la princesse Diana, alors enceinte, ne peuvent accepter l’invitation, mais la princesse Anne vient et séduit les foules. Il meurt le 18 avril 2021 à Whitehorse, au Yukon.



Ione Jean Christensen

Ione Jean Christensen

30e commissaire, du 20 janvier 1979 au 9 octobre 1979 (nommée à l’âge de 45 ans)

Ione Jean Christensen naît le 10 octobre 1933 à Dawson Creek, en Colombie-Britannique. Elle est la première femme à être nommée commissaire du Yukon et la première femme à occuper le poste de maire de Whitehorse. Durant son mandat, le gouvernement territorial décide par vote d’enlever le siège du commissaire de la salle de l’Assemblée. Elle est mise devant le fait accompli le jour même où, comme elle en avait l’habitude, elle se présente à la Chambre pour suivre les débats et où son siège brillait par son absence. Pendant la même période, le Bureau du commissaire est déménagé de l’édifice administratif principal, le rôle du commissaire est modifié pour s’apparenter à celui d’un lieutenant-gouverneur et la direction des affaires quotidiennes du gouvernement est confiée au leader de la majorité à l’Assemblée législative. Trouvant le nouveau mandat du commissaire inacceptable, elle démissionne. À son avis, la transition était trop rapide et ces changements auraient dû être apportés de façon graduelle.



Frank B. Fingland

29e commissaire (par intérim), du 31 octobre 1978 au 19 janvier 1979 (nommé à l’âge de 50 ans)

Franklin Boyd Fingland naît le 15 juin 1928 à Moose Jaw, en Saskatchewan. Il avait assumé les fonctions d’adjoint administratif du commissaire en 1960, puis à nouveau de 1966 à 1969, avant d’être nommé commissaire, poste qu’il ne voulait pas occuper à long terme.



Dr. Arthur MacDonald Pearson

28e commissaire, du 1er juillet 1976 au 31 octobre 1978 (nommé à l’âge de 38)

Arthur MacDonald Pearson naît le 20 février 1938 à Brandon, au Manitoba. Formé comme biologiste spécialiste des ours, il déménage au Yukon en 1962. Il met en place une nouvelle structure axée sur des comités de sous-ministres afin d’améliorer le fonctionnement du gouvernement. Il crée également un poste de conseiller autochtone chargé d’examiner tout ce qui est présenté au gouvernement afin d’y intégrer le point de vue et la participation des Premières nations. Il démissionnera de son poste de commissaire après avoir plaidé coupable à des accusations relatives à des transferts irréguliers de concessions minières. Il meurt le 8 décembre 2020.



James Smith

27e commissaire, du 7 novembre 1966 au 1er juillet 1976 (nommé à l’âge de 46 ans)

James Smith naît le 31 décembre 1919 à New Westminster, en Colombie-Britannique. Avant d’être nommé commissaire, il siège au conseil municipal de Whitehorse ainsi qu’au Conseil du Yukon. Plusieurs projets de construction sont réalisés durant ses années en fonction, dont les écoles catholiques de Whitehorse et de Watson Lake, le tronçon de la route du Klondike jusqu’à Skagway et l’édifice administratif principal du gouvernement territorial sur la 2e Avenue, à Whitehorse. Il aide par ailleurs à établir les bases d’un gouvernement responsable au Yukon. Il instaure divers prix du commissaire, la Bourse d’études du Yukon, et est l’initiateur du Thé et du Bal du commissaire. Il est un ardent promoteur des Jeux d’hiver de l’Arctique et a beaucoup à voir dans la fondation de la ville de Faro. Il joue en outre un rôle déterminant dans la création du parc national et de la réserve de parc national de Kluane, ainsi que dans la désignation de la piste Chilkoot comme lieu historique national. Il est un ardent défenseur des premières revendications territoriales. Il meurt le 14 avril 2017 à Whitehorse, au Yukon.



Gordon Robertson Cameron

26e commissaire, du 1er mai 1962 au 7 novembre 1966 (nommé à l’âge de 40 ans)

Gordon Robertson Cameron naît le 12 novembre 1921 à Pictou, en Nouvelle-Écosse. Il est le premier résident du territoire à avoir été nommé commissaire. En effet, jusque-là, une politique voulait que le commissaire soit choisi parmi les fonctionnaires fédéraux à Ottawa. Il rencontre Robert Kennedy lorsque celui-ci vient au Yukon pour participer à la première ascension officielle de la montagne nommée en l’honneur de son frère John. C’est également durant son mandat que l’heure avancée entre en vigueur au Yukon. Il est l’un des membres fondateurs du groupe Midnight Sun Pipe Band. Il préconise des réformes en matière d’infrastructures et de gouvernance. Il meurt le 10 août 2010 à Edmonton, en Alberta.



Frederick Howard Collins

25e commissaire, du 8 juin 1955 au 1er mai 1962 (nommé à l’âge de 57 ans)

Frederick Howard Collins naît le 28 octobre 1897 à Bedfordshire, en Angleterre. Il sert dans les forces armées durant les deux guerres mondiales. Il collabore avec la Société centrale d’hypothèques et de logements pour faire arpenter le secteur de Riverdale, menant ainsi à la création de 120 nouvelles parcelles à mettre en vente. Il fait en outre construire la résidence du commissaire à Riverdale. Il a l’honneur d’accueillir le gouverneur général du Canada, M. Vincent Massey, en visite au Yukon en avril 1956, ainsi que la reine Élizabeth et le prince Philip durant leur visite royale dans le territoire en 1959. En 1960, la Loi sur le Yukon est modifiée de nouveau pour autoriser le commissaire à nommer un comité consultatif des finances et faire passer à sept membres la composition du Conseil du Yukon. À la dernière séance de 1961, le Conseil adopte une motion accordant aux Indiens du Yukon le droit de voter et de poser leur candidature aux élections territoriales. L’école secondaire inaugurée à Whitehorse en 1961 porte son nom. Il meurt le 24 août 1988 à St. Catharines, en Ontario.



Wilfred George Brown
Wilfred George Brown

24e commissaire, du 15 novembre 1952 au 8 juin 1955 (nommé à l’âge de 46 ans)

Wilfred George Brown naît le 25 mars 1906 à Carnduff, en Saskatchewan. En mars et avril 1953, il joue un rôle de premier plan lors de la relocalisation du bureau du commissaire et préside la première séance du Conseil du Yukon tenue à Whitehorse, dans l’ancien bureau de poste. Il accueille le duc d’Édimbourg durant sa visite solo dans le territoire en août 1954. Il sollicite l’avis des membres du Conseil concernant l’emplacement proposé du nouvel hôpital de Whitehorse sur la rive opposée du fleuve Yukon (à Riverdale). Il meurt le 23 août 1970 à Toronto, en Ontario.



Frederick Fraser

23e commissaire, du 15 octobre 1951 au 15 novembre 1952 (nommé à l’âge de 55 ans)

Frederick Fraser naît le 20 octobre 1895, à Revelstoke, en Colombie-Britannique. Il sert dans les forces armées canadiennes durant la Première et la Deuxième Guerre mondiale. À l’automne 1952, il préside la dernière séance du Conseil du Yukon tenue à Dawson, avant le déplacement de la capitale à Whitehorse. Durant son mandat, les sommes versées par le fédéral au Yukon augmentent. Ses critiques acerbes, la fermeture de cercles de jeu populaires à Whitehorse et le congédiement de plusieurs enseignants de Whitehorse lui valent les sobriquets de « petit César » et de « cowboy d’Ottawa ». Il meurt le 18 octobre 1990, à Vancouver, en Colombie-Britannique.



Andrew Harold Gibson

22e commissaire, du 15 août 1950 au 15 octobre 1951 (nommé à l’âge de 67 ans)

Andrew Harold Gibson naît le 22 décembre 1882 à Perth, en Ontario. Il fait carrière dans la fonction publique. Durant son mandat, une modification apportée à la Loi sur le Yukon fait passer le nombre de membres élus au Conseil du Yukon à cinq, alourdissant ainsi sa tâche. Qui plus est, on l’informe de l’intention de faire de Whitehorse la nouvelle capitale de territoire et il est chargé de préparer un rapport sur les coûts associés à ce projet. En 1950, lui et son assistant Vic Wylie prennent l’avion pour aller assister à la première réunion du conseil municipal de Whitehorse et lui faire des recommandations. Il meurt le 28 janvier 1957 à Whitehorse, au Yukon, et est enterré au cimetière Pioneer sur la 6e Avenue.



John Andrew Gibben

21e contrôleur (par intérim), du 20 septembre 1947 au 12 juillet 1948 (nommé à l’âge de 53 ans)

Afin de refléter l’essor que connaît le territoire, la Loi sur le Yukon est modifiée le 30 juin 1948 afin de rétablir le poste de commissaire et celui d’administrateur.

John Edward Gibben naît le 19 juin 1894 à Middlesbrough, en Angleterre. Avant de devenir commissaire, il est magistrat du Yukon. Il dresse un rapport d’examen détaillé des budgets nécessaires pour améliorer les routes, les écoles et les hôpitaux du Yukon, ce qui mène à la conclusion du premier accord de financement entre les gouvernements fédéral et territorial, aux termes duquel d’importantes sommes sont versées au Yukon pour apporter ces améliorations. Il démissionne de son poste pour accepter la charge de juge à la Cour territoriale. Il meurt le 28 janvier 1958 à Whitehorse, au Yukon, et est enterré au cimetière Pioneer sur la 6e Avenue.

Nous voulons connaître votre opinion